A propos

Logo Cie 369

 Qui sommes-nous ?

P1050540__crop

Nathalie Prokhoris, comédienne et Marie-Paule Ramo, metteur en scène

 

Nathalie Prokhoris, comédienne et directrice artistique de la Cie Trois… six…neuf.

Marie-Paule Ramo, comédienne, auteur et metteur en scène.

Ce qui nous définit, c’est aussi ce que nous faisons.

Ce que nous faisons

Il y a plus d’un an, en 2012, nous avons commencé à travailler sur la pièce. Tout d’abord, en lisant et relisant l’oeuvre de Virginia Woolf, A Room of One’s Own (Une chambre à soi, titre français).

Puis, Nathalie Prokhoris et moi-même : Marie-Paule Ramo, avons commencé à en faire l’adaptation pour le théâtre.  C’est-à-dire à choisir, tout en respectant le mouvement et les différentes parties de l’oeuvre – qui est un essai, une oeuvre littéraire -,  à choisir les passages qui peuvent le mieux être portés au théâtre.

Puis j’ai traduit. En fait, j’avais déjà commencé avant… 🙂 mais après notre travail sur l’adaptation, j’ai arrêté de traduire la totalité du texte pour me cantonner au texte qui serait joué. Et déjà, ça n’a pas été simple… mais c’est une autre histoire, je vous en reparlerai!

Ensuite, nous avons commencé à répéter. Tout d’abord très modestement dans un appartement, puis nous avons cherché un endroit qui pourrait nous accueillir à peu de frais. (Ah oui… Vous ne le savez pas encore… Notre compagnie qui produit le spectacle est indépendante et non-subventionnée, nous sommes passionnées par notre sujet MAIS  sans beaucoup d’argent MAIS pas le temps d’attendre, d’attendre et d’attendre que les subventions tombent du ciel… Alors, nous cherchons un lieu qui nous accueille à moindres frais. Et nous avons découvert ceci, près du siège social de la Cie Trois…six…neuf : une Ressourcerie, (j’aime ce nom), un centre qui se définit comme une « Zone d’activation créative et écologique » … Pour ceux que ça amuse de chercher, nous avons répété dans la salle 1. Heureusement, notre décor n’est pas trop important. Ah! Le décor… Le décor, c’est encore une autre histoire, je vous en reparlerai!

Enfin, première étape : la présentation du spectacle. Pour recueillir les conseils pour faire progresser le spectacle et les soutiens de notre entourage. Et ce fut un très beau moment de partage et d’encouragements!

Nous avons cherché à vendre le spectacle. Ah! Vendre un spectacle! Voyez-vous, c’est un peu comme un chien qui se mord la queue, ça tourne en rond. On (On, c’est pratique, dirait V.W., c’est un peu qui vous voulez… un directeur de théâtre, un animateur de lieu culturel, qui vous voulez) On, donc demande à voir pour acheter mais comment faire voir? A part la date de présentation, nous n’avons pas les moyens de présenter le spectacle puisqu’il n’est pas encore acheté. Je simplifie un peu, mais vous voyez l’idée?

Alors, et c’est là que nous en sommes, nous avons décidé de tenter l’aventure d’Avignon. Oui, cela nous reviens très cher mais comme dit Boris Vian « la seule chose qui compte c’est l’endroit où c’qu’elle tombe », il parlait de la bombe, on n’en est pas là, mais vous voyez l’idée? Où rencontrer public et décideurs de tous poils? A Avignon. Nous engageons donc nos derniers deniers… Et allez, on retrousse nos manches!

Voilà pour l’instant, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, vos questions sont bienvenues!

3 thoughts on “A propos

  1. mg dit :

    Important de représenter ce texte, de le faire entendre. J’espère à Avignon!

  2. nicole ward jouve dit :

    C’est une excellente idée de nous faire ainsi participer à l’élaboration du projet, partager votre enthousiasme, découvrir qu’il existe des lieux de support à la création… Et lutter pour qu’une création féminine ait lieu, surtout quand on manque de moyens financiers et de soutien institutionnel, c’est bien dans l’esprit de Woolf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :